Membre de ICAN, prix Nobel de la paix 2017

Accueil > Actualités > Actualité des transferts d’armes > Commerce mondial d’armement : les États-Unis renforcent leur domination ; les (...)

Commerce mondial d’armement : les États-Unis renforcent leur domination ; les flux d’armes vers le Moyen-Orient s’intensifient, selon le SIPRI

lundi 11 mars 2019, par Observatoire des armements

(Stockholm, 11 mars 2019) - Le volume des transferts internationaux d’armes majeures en 2014-2018 est supérieur de 7,8 % à celui de 2009-2013 et de 23 % à celui de 2004-2008, selon les nouvelles données sur les transferts d’armement publiées aujourd’hui par le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI).

En 2014-18, les cinq plus grands exportateurs sont les États-Unis, la Russie, la France, l’Allemagne et la Chine. À eux seuls, ils représentent 75 % du volume total des exportations d’armement en 2014-18. Le flux d’armes a augmenté vers le Moyen-Orient entre 2009-13 et 2014-18, alors qu’il a diminué vers toutes les autres régions du monde.

L’écart entre les États-Unis et les autres exportateurs d’armement se creuse

Les exportations américaines d’armement ont augmenté de 29 % entre 2009-13 et 2014-18, et la part des États-Unis dans le total des exportations mondiales est passée de 30 % à 36 %. L’écart entre les deux principaux pays exportateurs d’armes a également augmenté : les exportations américaines d’armes majeures sont supérieures de 75 % à celles de la Russie en 2014-18, alors qu’elles n’avaient augmenté que de 12 % en 2009-13. Plus de la moitié (52 %) des exportations d’armes américaines sont à destination du Moyen-Orient sur la période 2014-18.

« Les États-Unis ont davantage renforcé leur position de premier fournisseur d’armes au monde », précise Dr. Aude Fleurant, directrice du programme Armes et Dépenses militaires du SIPRI. «  Les États-Unis ont exporté des armes vers au moins 98 pays au cours des cinq dernières années ; ces livraisons comprennent des systèmes d’armement avancés, tels que des avions de combat, des missiles balistiques et de croisière à courte portée, ainsi qu’un grand nombre de bombes guidées. »

Les exportations d’armement de la Russie ont diminué de 17 % entre 2009-13 et 2014-18, en raison notamment de la réduction des importations d’armement par l’Inde et le Venezuela. Entre 2009-13 et 2014-18, la France a augmenté ses exportations d’armement de 43 % et l’Allemagne de 13 %. Les exportations combinées d’armement des États membres de l’Union européenne représentent 27 % des exportations mondiales d’armement en 2014-18.

Un petit nombre de pays hors Europe et Amérique du Nord sont de grands exportateurs d’armement. La Chine est le cinquième exportateur d’armement en 2014-18. Alors que les exportations chinoises d’armement ont augmenté de 195 % entre 2004-08 et 2009-13, elles n’ont augmenté que de 2,7 % entre 2009-13 et 2014-18. Les exportations d’armement par Israël, la Corée du Sud et la Turquie ont considérablement augmenté – 60 %, 94 %, et 170 % respectivement – entre 2009-13 et 2014-18.

Les importations d’armement du Moyen-Orient ont quasi doublé ces cinq dernières années

Les importations d’armement des États du Moyen-Orient ont augmenté de 87 % entre 2009-13 et 2014-18 et représentent 35 % des importations mondiales d’armement en 2014-18. L’Arabie saoudite est devenue le premier importateur d’armement au monde en 2014-18, avec une augmentation de 192 % par rapport à 2009-13. Les importations d’armement de l’Égypte, troisième plus grand importateur en 2014-18, ont triplé (206 %) entre 2009-13 et 2014-18. Les importations d’armement d’Israël (354 %), du Qatar (225 %), et de l’Irak (139 %) ont également augmenté entre 2009-13 et 2014-18. Cependant les importations d’armement de la Syrie ont chuté de 87 %.

« Les armements en provenance des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France sont plus demandés dans la région du Golfe, où les conflits et les tensions sont monnaie courante » souligne Pieter D. Wezeman, chercheur principal au programme Armes et Dépenses militaires du SIPRI. « La Russie, la France et l’Allemagne ont considérablement augmenté leurs ventes d’armes à l’Égypte au cours des cinq dernières années.  »

La région Asie - Océanie demeure la plus grande importatrice

Les États d’Asie et d’Océanie ont absorbé 40 % des importations mondiales d’armement en 2014-18, bien qu’il y ait une baisse de 6,7 % par rapport à 2009-13. Les cinq principaux importateurs d’armement dans la région sont l’Inde, l’Australie, la Chine, la Corée du Sud et le Vietnam.

L’Australie est devenue le quatrième plus grand importateur d’armement au monde en 2014-18, suite à une augmentation de ses importations de 37 % par rapport à 2009-13. Les importations indiennes d’armement ont diminué de 24 % entre 2009-13 et 2014-18. La Russie représente 58 % des importations indiennes d’armement en 2014-18. Les importations chinoises d’armement ont diminué, mais la Chine demeure le sixième plus grand importateur d’armement au monde en 2014-18.

«  L’Inde a commandé un grand nombre d’armes majeures à des fournisseurs étrangers ; cependant les livraisons sont très retardées dans de nombreux cas », précise Siemon T. Wezeman, chercheur principal au programme Armes et Dépenses militaires du SIPRI. « Par contre, les importations chinoises d’armement ont diminué parce que la Chine réussit mieux à concevoir et à produire ses propres armes modernes.  »

Autres évolutions notables

• Entre 2009-13 et 2014-18, les importations d’armement par les États en Amériques (-36 %), en Europe (-13 %) et en Afrique (-6,5 %) ont diminué.
• L’Algérie représente 56 % des importations africaines d’armes majeures en 2014-18. La plupart des autres États en Afrique importent très peu d’armes majeures.
• Les cinq plus grands importateurs d’armement en Afrique subsaharienne sont le Nigeria, l’Angola, le Soudan, le Cameroun et le Sénégal. À eux seuls, ils représentent 56 % des importations d’armement de cette sous-région.
• Entre 2009-13 et 2014-18 les exportations britanniques d’armement ont augmenté de 5,9 %. En 2014-18, 59 % des exportations britanniques d’armement sont destinées au Moyen-Orient, la majeure partie comprend la livraison d’avions de combat à l’Arabie saoudite et à Oman.
• Les importations vénézuéliennes d’armement ont diminué de 83 % entre 2009-13 et 2014-18.
• La Chine a livré des armes majeures à 53 pays en 2014-18, contre 41 en 2009-13 et 32 en 2004-08. Le Pakistan en est le principal bénéficiaire (37 %) en 2014-18, comme pour toutes les périodes quinquennales depuis 1991.

À l’attention des rédacteurs

La base de données du SIPRI sur les transferts d’armement contient des informations sur tous les transferts internationaux d’armes majeures (y compris les ventes, les dons et les licences de production) aux États, aux organisations internationales et aux groupes armés non-étatiques, de 1950 à l’année civile complète la plus récente, 2018. La base de données du SIPRI reflète le volume des livraisons d’armement, non la valeur financière des transactions. Comme le volume des livraisons peut varier de manière significative d’une année à l’autre, le SIPRI présente ses données sur des périodes de 5 ans, ce qui offre une mesure plus fiable des tendances.

Traduction française : Aziza Riahi


Voir en ligne : SIPRI