Le Polygone d'expérimentation de Moronvilliers

Le Centre d'études de Vaujours (CEV) avait été créé en 1955 dans la région parisienne par un accord entre le CEA et le Service des poudres. L'accord était valable pour 5 ans et tacitement renouvelable, mais au bout de 4 ans le CEV sera complètement intégré au CEA. Le CEV effectuait des études sur les explosifs et disposait d'appareillages et de moyens d'étude en détonique. Après l'arrêt des essais nucléaires en 1996, le gouvernement a annoncé la prochaine fermeture du Centre de Vaujours qui a été effective le 31 décembre 1997 (1).

Le polygone d'expérimentation de Moronvilliers, situé à 15 km de Reims, a été rattaché au Centre d'études de Vaujours depuis juin 1957. On y effectue des essais de détonique qui ne peuvent pas se réaliser dans l'environnement urbain du centre de Vaujours. En 1958, le premier essai " non nucléaire " se déroula à Moronvilliers.
C'est à Moronvilliers que sont effectués les essais sous-critiques, appelés " tirs froids ". Ces expériences mettent en jeu des matières nucléaires, notamment de l'uranium appauvri (2). L'Inventaire des déchets nucléaires 1997 de l'ANDRA, signale que 103 m3 de déchets contaminés à l'uranium appauvri sont stockés, en attente de transfert, sur le site du CEA de Pontfaverger-Moronvillers (3).

Moronvilliers et les simulations des essais nucléaires : Airix

Les essais auparavant réalisés sur ce " polygone d'essais " de la DAM faisaient partie intégrante du programme d'essais " réels " : on y effectuait les expériences préalables et notamment des essais dits " sous-critiques " par les Américains et désignés sous le nom d'" essais froids " par les Français. Ces essais sont dits " froids " parce que la matière nucléaire mise en jeu n'est pas suffisante pour amorcer la réaction en chaîne qui ne se réalise que dans l'explosion en " réel ".

Les informations sur les activités du centre de Moronvilliers ne sont pas décrites avec précision par le CEA, mais on sait que, parfois, on testait les explosifs chimiques d'une tête nucléaire sur des répliques d'éléments en matières proches des matières nucléaires utilisées dans la bombe réelle, notamment de l'uranium appauvri. Pour bien analyser ces réactions, on utilisait des machines spécifiques permettant de radiographier les explosions. La machine Airix (4), mise en service fin 1999, n'est qu'une modernisation ou un développement des machines utilisées précédemment, telle le GREC (Générateur de radiographie éclair) qui a fonctionné de 1976 à 1999. Selon sa description technique, Airix est en fait un accélérateur linéaire d'électrons d'énergie 4 MeV produits par une diode pulsée. Ils sont accélérés jusqu'à 20 MeV grâce à huit blocs de quatre cellules accélératrices à induction, puis focalisés sur une cible de matériau lourd (5).

Le CEA décrit ainsi le fonctionnement d'Airix : " La mise à feu d'un explosif chimique provoque la compression de la matière qui induit les réactions nucléaires. Cette étape est déterminante car elle conditionne le démarrage et le déroulement des réactions de fission. Lors des tirs froids, les matériaux nucléaires sont remplacés par des matériaux inertes aux comportements mécanique et thermique très similaires : la mise à feu provoque leur densification en quelques millionièmes de seconde. Airix va permettre de maîtriser et de caractériser ces phénomènes (image de la compression de la matière, répartition de la densité, etc.,) en les radiographiant avec une grande finesse spatiale et temporelle. Son fonctionnement est comparable à un appareil médical de radiographie, à la différence près que ces rayons traversent une matière bien plus dense que le fémur d'un patient… " (6) Si le CEA parle de matière " inerte ", c'est qu'il considère que l'uranium appauvri utilisé est aussi anodin que le plomb…

La première explosion examinée par Airix a été réalisée le 2 décembre 1999 et son inauguration officielle, par le ministre de la défense, s'est déroulée le 28 septembre 2000. Airix est installé dans un bâtiment bétonné de 74 mètres de longueur. Le coût de l'installation annoncé est d'environ 600 millions de francs. Des développements ultérieurs sont prévus : un deuxième axe de visée devait être lancé en 2005, mais ce projet a été retardé de 3 ans pour démarrer à partir de 2008 et une mise en service en 2011 (7).

C'est le groupe Thomson qui a été chargé de la maîtrise d'œuvre d'Airix et parmi les autres sous-traitants, on compte la SICN (Société Industrielle de Combustible Nucléaire) qui a réalisé les cellules accélératrices (8).

 

  • (1) Rapport annuel CEA 1997, p. 25
  • (2 ) Voir chapitre sur les " Simulations d'essais nucléaires " et " Les pollutions explosives de la DAM " in Damoclès n°60, 1er trimestre 1994, p. 11 à 18
  • (3 ) Inventaire national des déchets radioactifs 1997, ANDRA, p. 103
  • (4 ) Voir également sur le programme Airix, le Cahier n°1 de l'Observatoire des armes nucléaires françaises, janvier 2000, Fiche III
  • (5 ) Air & Cosmos, 24 décembre 1999, p. 38
  • (6 ) Les défis du CEA, mai 2000, p. 4
  • (7 ) Jean-Michel Boucheron, Rapport défense n°2624, Annexe 40, Assemblée nationale, 6 novembre 2000, p. 134
  • (8 ) Rapport annuel Cogéma 1999, p. 21
imprimer
Fermer la fenêtre

phentermine diet drug time released phentermine herbal phentermine ingredients phentermine ingredients buy 30mg phentermine phentermine 30 mg phentermine soma diet pills discount cheap phentermine phentermine discount phetermine colorado phentermine phentermine discussion where to order phentermine href phentermine phentermine missouri arizona phentermine order phentermine phentermine prices cheap phentermine diet pills phentermine buy side effects of phentermine effects phentermine psychological side tramadol urine test cheapest tramadol free script tramadol cod 120 tramadol use cheapest tramadol online tramadol cod guaranteed tramadol used for depression tramadol tramadol drug information ultram tramadol detection of tramadol tramadol drug interaction urine drug testing for tramadol ultram cheap overnight 06 59 ultram purchase ultram online ultram prescription effects side ultram ultram coming off what is ultram the medication for is ultram a controlled substance ultram medication buy ultram 50mg the medicine ultram ultram side affect dog ultram ultram detoxification www ultram com herbal ultram ultram for euphoria alcohol ultram snort ultram ultram schedule 11 discount pharmacy purchase ultram ultram cheap online pharmacy 2bonline 2bpharmacy ultram approval cialis fda cialis open tee times western viagra or cialis prices ciales dosrios fotos compare cialis viagra to better cialis or adipex cialis new zealand spinal injury and cialis cheap cialis find comparison levitra cialis advanced pharmacy and floridaand cialis cialis online canada propecia generic cialis cheap generic cialis cialis western open anesthesia and cialis cialis lowest prices results cialis cheapest cialis cialis avodart cialis clomid diflucan dostinex gluco cialis medical information side effects of cialis canadian cialis compare viagra levitra cialis adipex cialis cialis news price comparison cialis cheap cialis no prescription